Dans la même rubrique...

Jean-Monnet : un collège où il fait bon apprendre

Article paru dans Ouest-France le lundi 3 avril 2017

JPEG - 44.2 ko
Entourée des politiques et des élus, Béatrice Balay-Mizhrad a coupé le ruban inaugural, vendredi. À la pointe de la technologie, l’établissement scolaire du IIIe millénaire séduit les élèves. Gwendal, Mathilde, Rose-Erine et Malorie délégués de classe de 3e et administrateurs au sein du conseil d’administration du collège ont témoigné du ressenti des élèves

L’établissement, dont la construction s’est achevée l’année dernière, a été inauguré vendredi. Le bâtiment, qui a coûté 12 millions d’euros, offre des conditions de travail optimales.

C’est donc plus d’un an après son ouverture aux élèves, que le collège public a été inauguré, vendredi après-midi, par la vice-présidente du conseil départemental, Béatrice Balay-Mizhrad, en charge des affaires scolaires. En préambule à la visite de l’établissement, les architectes Colas, Durand et Dietrich (architecte autrichien spécialisé dans une certaine forme d’habitat à basse consommation énergétique) ont expliqué comment ils avaient élaboré le bâtiment.

« Nous avons joué avec les passerelles pour éviter les couloirs et axer sur les verrières et une vue dégagée sur la campagne. La ventilation est à double-flux. En rez-de-chaussée du béton sablé apure l’aspect, le bois est très présent. » Le prix architecture Bretagne a été décerné en 2016 à ce chantier mené par des entreprises locales.

Des élèves convaincus par la modernité de leur collège

La délégation a ensuite visité les différents niveaux de la structure et les salles de cours. Pour le principal, Hervé Reverch, « il est important d’offrir un bel outil aux élèves. Cela contribue au bon climat scolaire et à l’apaisement. L’établissement est calme. Il ne faut pas sous estimer l’impact architectural. Les élèves sont conscients de leur chance. Cela génère une espèce d’alchimie. »

Pour conclure la visite officielle, Gwendal, Mathilde, Rose-Erine et Malorie, délégués de classe de 3e et siégeant au conseil d’administration du collège, ont répondu aux questions des élus, au cours d’un débat qui s’est déroulé dans l’amphithéâtre du collège. Aux questions sur leur rôle dans l’établissement, Mathilde a expliqué : « Cela nous permet d’être mieux informés sur ce qui se passe dans le collège et de restituer à nos camarades mais aussi d’accéder aux responsabilités. Nous avons pris conscience de ce qu’est une réunion. »

Béatrice Balay-Mizhrad les en a félicités. Les jeunes qui ont suivi une partie de leur scolarité dans l’ancien collège ont ensuite témoigné de leur ressenti et des atouts du nouvel établissement. « Les salles sont plus agréables et plus lumineuses avec des rétroprojecteurs », témoigne Gwendal. Rose-Erine assure que travailler avec « l’informatique apporte une certaine aide ».

Un avantage repris la vice-présidente du Département : « Nous accompagnons et dotons les collèges en outils informatiques car on n’enseigne plus aujourd’hui comme hier. »