Dans la même rubrique...

Sexualité et prévention sans tabou

Article paru dans Ouest-France le vendredi 16 mars 2012

Au collège Jean-Monnet, les élèves de troisième vont bénéficier d’une intervention sur le thème de la sexualité et de la prévention. «  Nous sommes très satisfaits d’avoir réussi à obtenir une séance pour chaque classe. Ce n’était pas gagné d’avance car les intervenants sont très demandés  », indique Bertrand Cam, le principal.

C’est Mme Héry, du centre de planification et d’éducation familiale de Dinan, qui a animé la première intervention auprès des élèves de 3 e C. Pas de langage détourné, pas de périphrase. Tous les sujets sont abordés, on appelle un chat un chat.

Les garçons et la pilule

Usage de la pilule, du préservatif, relations sexuelles, difficultés de parler de ces sujets, autant de questions qui concernent tous les jeunes. Et pas que les filles, s’il vous plaît ! « Les garçons, vous devez aussi être au courant de tout ça, de toutes les difficultés par rapport à la pilule. C’est votre rôle d’aider votre copine. Vous êtes aussi concerné qu’elle. Si elle peut tomber enceinte, devenir papa, ça peut vous pendre au bout du nez aussi », martèle l’intervenante.

JPEG - 49.9 ko
Les séances sur la prévention en matière de sexualité ont commencé mercredi pour les élèves de troisième.

Elle décrit, dans le détail, le fonctionnement de la pilule, les dangers de ne pas suivre la prise de façon régulière. «  Ayez toujours la pilule du lendemain disponible en cas de pépin ou de doute. Certains pharmaciens peuvent être récalcitrants à la donner même avec la prescription. On peut la trouver au centre de planification mais aussi à l’infirmerie du collège ou du lycée. »

Quant au préservatif masculin, pas le choix, il fait partie de la panoplie des jeunes amoureux. « Il est absolument incontournable. Il sert, certes, à protéger d’une grossesse mais aussi des maladies sexuellement transmissibles. »

Voilà des sujets qui suscitent forcément des interrogations. Des questions, il y en a eu. Les élèves les ont posées par écrit, c’est plus facile. Mme Héry lit les petits papiers les uns après les autres et toutes les demandes trouvent leur réponse. Est-ce que faire l’amour à 15 ans c’est trop jeune ? Comment affronter les complexes de notre corps ? Pourquoi le regard des autres est-il si difficile à vivre ? La pilule fait-elle grossir ?

« La sexualité, c’est avant tout une relation entre deux personnes. Il doit y avoir respect, patience et attention  », conclut l’intervenante.