Dans la même rubrique...

Le coût du projet de nouveau collège revu à la baisse

Article paru dans Ouest-France le mardi 5 février 2013.

Vendredi soir, Claudy Lebreton était au collège Jean-Monnet pour présenter les voeux du conseil général. Le lieu n’avait évidemment pas été choisi au hasard.

« Depuis les lois de décentralisation de 2004, le conseil général a dû apprendre à gérer de nouveaux salariés : ceux qui assurent l’entretien des routes, les TOS (Techniciens et ouvriers de service) des collèges et aussi des travailleurs sociaux. C’est ainsi que nous avons 250 salariés sur le Pays de Dinan », explique Claudy Lebreton. Il ajoute que les élus de terrain et les acteurs économiques sont aussi concernés par le travail du conseil général : «  Le projet de loi sur la décentralisation, la nouvelle fiscalité les concernent tous. Il était donc normal de les inviter. »

JPEG - 50.5 ko
Claudy Lebreton au collège de Broons, ici en compagnie de Marie-Claire Valet, la principale du collège Jean-Monnet, et du maire de Caulnes, Jean-Louis Chalois.

De 17 à 10 millions d’euros

La présence de Claudy Lebreton et de plusieurs cadres de l’assemblée départementale était aussi due au fait qu’un projet de collège public neuf est en cours à Broons.

Certes, la conjoncture n’est pas des plus favorables, mais ce qui était prévu en la matière sera fait.

Toutefois, le projet, qui était annoncé pour 17 millions d’euros au départ, a été revu à la baisse avec, désormais, un montant annoncé de 10 millions d’euros. «  C’est par nécessité, parce que les budgets sont serrés. Il faut reconnaître aussi que la crise pousse tout le monde à faire des efforts en matière d’économie et de développement durable  », affirme encore Claudy Lebreton.

Pour lui, les temps sont durs pour tout le monde mais « ce n’est pas parce qu’il y a des difficultés qu’il faut baisser les bras. Toutes les collectivités sont engagées dans la bataille pour l’emploi. De toute façon, tout le monde doit y mettre du sien : le gouvernement n’y arrivera pas tout seul », conclut le président.