Dans la même rubrique...

570 élèves ont fait leur rentrée au nouveau collège Jean-Monnet

Article paru dans Ouest-France le 03 septembre 2015

JPEG - 35.2 ko
Cette rentrée, Vincent Lefèvre a pris son poste de principal adjoint. Il arrive de l’établissement d’enseignement adapté de Taden.

Beaucoup de nouveautés en cette rentrée 2015-2016 au nouveau collège Jean-Monnet avec l’arrivée de Vincent Lefèvre, principal adjoint et l’ouverture d’une classe Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire) d’une capacité d’accueil de 12 élèves (actuellement six), dirigée par Fanny Lebret.

37 professeurs, dont 12 nouveaux ont donc pris en charge 570 collégiens, soit 40 enfants de plus que l’an dernier. Des locaux flambant neufs dans un bâtiment BBC avec de vastes salles de cours où sont accueillis en moyenne 28 jeunes. Un bâtiment lumineux et fonctionnel, construit dans un cadre de verdure exceptionnel avec une vue panoramique sur la campagne. L’établissement compte désormais deux salles informatiques et un nouveau Centre de documentation et d’information (CDI).

Emménagement le 17 août

Trois niveaux avec au 2e étage, les salles d’art plastique, de musique, de technologie, de langues et de mathématiques, alors qu’au 1er se trouvent celles de lettres d’histoire-géo et de sciences. Les collégiens bénéficient aussi d’un foyer où ils peuvent se détendre. Au restaurant scolaire, géré par Alain Lorin, les repas sont servis à partir de 12 h.

« Nous nous sommes organisés pour qu’il y ait des permanences en fin de matinée et que les élèves, de plus en plus nombreux, puissent aller successivement manger », indique Vincent Lefèvre.

Marie-Claire Valet, la principale, constate avec satisfaction que « beaucoup d’enseignants sont venus prêter main-forte lors de l’emménagement dès le 17 août dans les nouveaux locaux », un soutien précieux aux 12 personnes du service d’entretien et les administratifs. Les locaux sont quasiment aménagés, même s’il reste encore quelques détails à peaufiner. Des matériaux naturels comme le bois et des couleurs dans l’air du temps rendent chaleureuse l’ambiance.

À l’arrière du corps de bâtiment, les voies pour les cars qui déposent les élèves vers 8 h. Les jeunes ont retrouvé Soizick Boscher, la conseillère principale d’éducation, six surveillants. Cinq AVS (auxiliaire de vie scolaire) individuelles sont en poste, une en Ulis. L’établissement garde son cap pédagogique avec des classes bilingues (anglais-allemand) à partir de la 6e et l’espagnol dès la 4e. Un vaste espace pour faire du sport, des vestiaires mais pas de gymnase. Les élèves se rendent dans l’ancien.

Cette année scolaire sera « transitoire » au vu de la réforme des collèges. L’éducation morale et civique désormais obligatoire de la primaire au lycée est entrée au collège cette rentrée.