Dans la même rubrique...

Municipalité : rendez-vous au Conseil général

Article paru dans Ouest France le vendredi 19 février 2010

Mercredi soir, le maire de Broons a abordé le projet de construction d’un collège voté par le conseil général en décembre dernier. Il a évoqué la position des élus des cantons de Caulnes et de Plélan-le-Petit qui souhaitent, chacun de leur côté, obtenir eux aussi un collège.

« Il n’est guère de semaine sans que ce sujet soit évoqué dans la presse alors, forcément, nous nous posons des questions », commente le maire de Broons. Avec ces prises de position des uns et des autres, les élus du canton de Broons ne savent plus très bien où en est le conseil général. Serge Rouxel a donc décidé de demander une audience au président de l’assemblée départementale.

Urgent de faire le point

Dans son courrier, signé par les huit autres maires du canton, Serge Rouxel rappelle les différentes étapes qui ont mené au projet, indiquant par ailleurs que c’est bien le conseil général qui a proposé une construction. Il rappelle aussi que le vote du projet « traduit l’aboutissement d’une année de discussions ». Il ajoute qu’aussitôt connue la proposition de construction, la commune de Broons s’est empressée de contacter des propriétaires pour l’achat des parcelles nécessaires et qu’un accord verbal a été rapidement obtenu. Une réunion de tous les élus concernés dans le secteur de recrutement du collège a eu lieu à Broons. Lors de cette rencontre, « le projet de construction ne suscitait aucune critique majeure », écrit encore le maire de Broons qui a du mal à saisir le revirement de ses collègues des cantons voisins. « Il me paraît donc souhaitable de faire le point sur le vote de l’assemblée départementale », conclut Serge Rouxel. La question que de nombreuses personnes se posent est en effet la suivante : le vote du PPIC (plan pluri annuel d’investissement pour les collèges), en assemblée plénière, est-il définitif, oui ou non ?

Voir en ligne : Voir l’article original en ligne