Les petits riens de Philippe Hervé à la galerie d’art

Le collège jean Monnet accueille au sein de sa galerie la dernière exposition de l’année scolaire 2010-2011. Elle reçoit les peintures de Philippe Hervé, ainsi qu’un dessin mural réalisé spécifiquement pour la galerie. Une exposition qui vient clôturer la programmation thématique de cette année qui était tournée vers l’autoportrait. Elle introduit aussi ce qui devrait être le fils conducteur pour les expositions de 2011-2012 : l’image et la narration.

JPEG - 132.3 ko
Philippe Hervé présente ses oeuvres.

Le travail de Philippe Hervé tourne autour de ces petits riens que l’on dessine de manière obsessionnelle lorsque l’on est au téléphone ou dans les marges d’un cahier. Des petits dessins qui ont à voir avec un inconscient intime et une histoire personnelle. On les retrouve agrandis sur les peintures de M. Hervé, parfois dissimulés sous des transparences de peinture ou bien partiellement grattés pour au final composer une peinture constituée de différentes strates archéologiques qui constitueraient l’identité d’un individu. Ces clefs de lecture, personnelles à Philippe Hervé ne permettent pas au spectateur de comprendre l’égo de l’artiste, mais plutôt de se réinventer une histoire à partir des signes perçus.

JPEG - 220.5 ko
Philippe Hervé accueilli par M. Cam, principal et Mmes Agasucci et Vallée-Le Coat principales adjointes.

Par ailleurs l’artiste et le professeur d’arts plastiques du collège se sont amusés à faire dialoguer par l’accrochage les œuvres entre elles, pour ouvrir encore plus l’imaginaire du spectateur et de l’élève, pour qu’il puisse lui aussi se réinventer des histoires et enfin de compte être lui aussi acteur, auteur.

JPEG - 143.1 ko
Le public découvre les oeuvres.

Exposition du 31 mai au 30 juin 2011 ouvert pendant les heures d’ouverture du collège.