Dans la même rubrique...

C’est un peu compliqué

Article paru dans Ouest-France le vendredi 06 avril 2012

JPEG - 75.9 ko
Margaux

Margaux Durand, de Trémeur, est en classe de 3 e A après avoir démarré l’allemand dès la 6 e . « Quand la prof d’allemand est venue présenter le collège et l’allemand à l’école, ça m’a bien plu et c’est ça qui m’a incitée à m’inscrire en bilangue », se souvient-elle. Margaux ne regrette pas totalement son choix. Elle assume mais en même temps elle se dit qu’elle aurait aussi bien pu opter pour une autre voie. « Finalement, j’aurais aussi bien pu prendre espagnol. Quand même, je trouve que l’allemand, c’est un peu compliqué même si ça ressemble parfois à l’anglais », ajoute la jeune fille. Quant à savoir si son choix va lui servir pour ses études à venir et pour son avenir professionnel, elle n’en sait rien du tout pour l’instant. « Comme je ne sais pas encore ce que je ferai plus tard, je ne peux pas dire si l’allemand me sera utile ou non.  » Elle en est si peu certaine qu’elle n’a pas choisi de passer la certification en allemand qui atteste de son apprentissage. « Je crois que je n’ai pas le niveau. J’ai préféré ne pas la passer. »