Dans la même rubrique...

2300 délégués de classe des Côtes d’Armor

Article paru dans Ouest France le mercredi 5 octobre 2012

Ils sont quelque 2 300 collégiens, élus délégués de classe, en 2012, en Côtes-d’Armor. Ils seront tous en photo dans le journal ce mercredi 5 octobre. Ouest-France leur consacre un numéro spécial.

L’initiative Pourquoi un numéro spécial délégués de classe ?

Chaque année se déroulent des élections qui passent quelque peu inaperçues aux yeux du grand public : l’élection des délégués de classe. Au sein des établissements, des élèves se portent candidats pour représenter leurs camarades. Ils sont les porte-parole des élèves auprès des professeurs et des personnels d’éducation, en particulier au conseil de classe où ils siègent. Le souhait, à travers un numéro spécial Ouest-France, est de valoriser cette démarche d’engagement. Elle constitue un premier pas de citoyenneté et d’échanges autour de la vie collective. Elle révèle de jeunes pousses qui ont l’envie de s’engager.

Combien de délégués de classe de collèges en Côtes-d’Armor ?

Le département des Côtes-d’Armor compte 80 collèges dont 48 pour le public. Les établissements ont organisé, à l’automne, les élections des délégués de classe, en moyenne, deux délégués par classe. Des milliers de collégiens ont soumis leur candidature au suffrage de leurs camarades. Ainsi, ce sont quelque 1 500 élèves qui ont été élus dans les collèges publics et 800 dans les collèges privés. Leur point commun ? S’engager pour le collectif.

Des photographies de classe dans tous les collèges ?

Pour mettre en avant cette jeune génération qui s’engage, Ouest-France, en lien avec le conseil général, l’inspection académique et la direction diocésaine de l’enseignement catholique, a proposé une photographie de classe des délégués, dans chacun des établissements du département. Toutes ces photographies ainsi que des reportages, des témoignages autour de la vie scolaire seront à découvrir dans le numéro spécial demain. Notre site internet ouest-france.fr/saint-brieuc proposera aussi une vidéo. Un numéro collector, en quelque sorte, où l’on retrouvera sans doute dans quelques années les jeunes qui seront les nouveaux acteurs de la société.

Sébastien GROSMAITRE.